CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PNDES

La transformation agro-sylvo-pastorale pour booster l’économie nationale

Le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba, a présidé ce matin l’ouverture de la Conférence Internationale sur la mise en œuvre du PNDES. Deux jours durant, plus de deux cent cinquante (250) experts, acteurs et partenaires vont passer en revue, la mise en œuvre du référentiel de développement du Burkina Faso.
Lors de la Conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du PNDES, les 7 et 8 décembre 2016 à Paris, plus de 18 000 milliards de FCFA d’intentions de financement, constituées de prêts, de subventions ou dons et des financements sous forme de Partenariat public-privé ont été enregistrés. Par la présente conférence sectorielle pour le financement du PNDES, focalisée sur la transformation agro-sylvo-pastorale, il s’agit de mettre en place un mécanisme concerté et adapté pour enclencher la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina Faso.

L’objectif global de la conférence sectorielle est d’améliorer le niveau de mobilisation des ressources pour le financement du développement du Burkina Faso.

Dans son intervention, le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Rosine Hadizatou Coulibaly/Sori, a déclaré que la conférence s’inscrit dans la logique de reddition des comptes. Aussi l’accélération de la transformation agro-sylvo-pastorale, le Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS) et le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) seront largement examinés.
Dans leur message, le représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, Mamady Sanoh, la présidente de la troïka des partenaires techniques et financiers, Metsi Makhetha et le représentant de la Banque Mondiale, Pierre Laporte ont tour à tour salué les efforts du Gouvernement dans la mise en œuvre du PNDES, qui selon eux engrange des résultats déjà satisfaisants.
Pour le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba, les résultats d’étape indiquent un sentier de forte croissance, en dépit du contexte national peu favorable compte tenu des attaques terroristes, des agitations sociales. Le taux de croissance du PIB est en effet passé de 4% en 2014 et 2015 à 6, 7 % en 2017. Pour justifier le choix du thème, « accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale », les organisateurs se fondent sur la place importante de ce secteur dans l’économie de notre pays. « Notre ambition pour ce secteur est de créer des conditions nécessaires pour permettre son véritable essor, afin d’augmenter sensiblement sa contribution à la création de richesses et d’emplois pour les femmes et les jeunes, et ce, à travers une valorisation accrue des différentes filières concernées », a confié Paul Kaba Thiéba.
Images en annexe

confpndess2  confpndess3

confpndess4

Grille des prix

Evènements à venir