Aller au contenu principal

DEVOIR DE REDEVABILITÉ DU MCIA SUR LE BILAN DU PAP 2019 DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PNDES


Actualités

Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré a présenté le bilan des activités réalisées dans le cadre du Plan d'actions prioritaires de l’année 2019 au MCIA, le jeudi 09 janvier 2020 à la Maison de l'Entreprise du Burkina Faso.



C'est par un hommage aux victimes du terrorisme à travers l'observation dune minute de silence que le ministre Kaboré a introduit le bilan du PAP. Un bilan satisfaisant qui fait ressortir un score de 85,7%, contre 82,15% en 2018.

Au titre des actions phares du ministère on peut citer entre autres :
-la création de 13 157 nouvelles entreprises dont 9066 personnes physiques et 4071 personnes morales ;
- l’enregistrement de 1117 de demande de permis de construire dont 645 ont été délivrés à la date du 31 décembre 2019 ;
-la suite de processus de labellisation de quatre (4) produis nationaux : Faso Dan Fani, le beurre de karité, le chapeau de Saponé et les cuirs de peaux de Kaya ;
-En matière de contrôle, 8320 opérateurs économiques ont été contrôlés dans le secteur du commerce et de l’industrie ;
-En matière de promotion de l’artisanat, on peut noter la poursuite de la construction du Village Artisanal de Bobo-Dioulasso (VAB), la sélection de 22 artisans et leur intégration dans le village artisanal de Kaya (VAK) en octobre 2019, la tenue de la 2ème édition du salon Régional de l’Artisanat (SARA) ;
-L’initiative de renforcement des capacités productives des tisseuses par la dotation de 5000 métiers à tisser pour laquelle 650 métiers ont été produits et distribués à 63 associations réparties sur le territoire national ;
-En matière d’industrialisation, plusieurs actions ont été menées au cours de l’année 2019 : l’achèvement des constructions et de l’équipement de l’usine d’égrainage de coton bio à Koudougou, la poursuite du processus de réouverture de l’ex Faso Fani ;
-la politique de relance des industries locales a permis le déstockage des produits de Sap olympic à hauteur de 890 997 500 francs CFA soit 71% du stock. En ce qui concerne la SN SOSUCO, à la date du 31 décembre 2019, les 23 000 tonnes de sucre restant ont été entièrement enlevés.
Toutes ces actions ont été menées grâce au soutien et l’accompagnement de tous les acteurs parmi lesquels les partenaires sociaux. Le ministre Harouna Kaboré a salué leur esprit de dialogue, toute chose qui aura permis de créer les conditions d’un climat apaisé au sein de son département.
Il a engagé tous ses collaborateurs à davantage de détermination pour des résultats encore plus éclatants en 2020.
Le devoir de redevabilité, un acte de bonne gouvernance !

 


Partager sur :