Aller au contenu principal

LANCEMENT DE « l’INITIATIVE DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS PRODUCTIVES DES PME et PMI BURKINABÈ INTERVENANT DANS LE DOMAINE PHARMACEUTIQUE ET BIOMÉDICAL (IRCP-PHARMA)


Actualités

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale d’industrialisation ( SNI) et de la lutte contre la pandémie du COVID-19 au Burkina, le Gouvernement à travers le ministère du commerce, de l'industrie et de l'artisanat (MCIA) a lancé ce mardi 31 mars 2020 à Ouagadougou, L'IRCP-PHARMA: Un dispositif endogène pour relever le défi de l'approvisionnement du pays en produits pharmaceutiques de base et désinfectants sanitaires tels que les gels et solutions hydroalcooliques, les masques, les gants, des appareils spécifiques etc.



À travers cette initiative d’un coût global de 5 milliards de FCFA et dont la phase pilote mobilise 750 millions, le MCIA souhaite aller au delà des contrôles des prix et des stocks de ces produits pharmaceutiques tant demandés en cette période, pour accompagner les PME pharmaceutiques à accroître leur capacité productive afin d'approvisionner le marché national.
"Le gouvernement entend contribuer à relever le défis de l’approvisionnement en produits pharmaceutiques, mis à mal par le fait que le pays est fortement dépendant de l’extérieur. En effet plus de 90% des produits pharmaceutiques utilisées au Burkina Faso sont importés et la fermeture des frontières couplées au ralentissement de la production industrielle à l’échelle mondiale compromettent dangereusement la disponibilité des produits pharmaceutiques au Burkina Faso. Avec ce dispositif de soutien aux initiatives endogènes de production des produits pharmaceutiques de base, nous allons davantage permettre l’émergence de PME/PMI burkinabè évoluant dans ce secteur ." a dit le Directeur Général du Développement industriel, Sylvanus Sa Traoré, qui a prononcé le discours du MCIA Harouna KABORE

L'IRCP-PHARMA vise donc à renforcer les capacités de production des structures nationales spécialisées dans la fabrication de produits pharmaceutiques de base, à travers des subventions d’exploitation et d’équipements.

A court terme, pour un besoin de financement de 750 millions de francs CFA, L'IRCP-PHARMA vise à :
- renforcer les capacités de production des entreprises nationales spécialisées dans la fabrication de désinfectants sanitaires et de matériels de protection hygiénique (masques, gants, combinaison vestimentaire, respirateurs, etc.) ;
- faciliter l’approvisionnement des entreprises productrices de gels et/ou solutions hydro alcooliques en matières premières et en emballages pour le conditionnement des produits ;
- réguler le prix de marché des désinfectants et matériels de protection sanitaires afin de les rendre disponibles et accessibles aux populations ;
- assurer la qualité des désinfectants, gels et solutions hydro alcooliques mis sur le marché.
A moyen et long termes, cette initiative vise à faciliter l’installation d’unités locales de production de produits pharmaceutiques et biomédicaux et à réduire la dépendance du pays vis-à-vis de l’extérieur en matière d’approvisionnement.
L'IRCP-PHARMA
s’inscrit en droite ligne des objectifs de la Stratégie nationale d’industrialisation qui ambitionne « À l’horizon 2023, doté le Burkina Faso d’un secteur industriel dynamique, compétitif et durable qui accroit sa contribution à la transformation structurelle de l’économie nationale ».

Pour mobiliser le financement, le ministère compte sur des ressources endogènes, à travers des dons de patriotes engagés dans le soutien pour la lutte contre le COVID-19 et la création de valeur ajoutée locale au Burkina Faso. C'est pourquoi, un appel est lancé à tous les donateurs volontaires (opérateurs économiques, ONG, hommes politiques, entreprises privées, publiques et parapubliques, multinationales, philanthropes, …) à ne ménager aucun effort pour contribuer à travers des dons à la mobilisation des ressources financières indispensables au succès de l’IRCP-PHARMA.
La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), structure faitière du secteur privé, a été identifiée pour assurer la seine gestion comptable et financière de l’opération, dont les ressources seront logées dans des comptes bancaires dédiés.
D'ores et déjà, on note le don du PDG de Coris Bank International d'une valeur de 100 millions de FCFA pour soutenir l'initiative. Il lance par ailleurs un appel aux capitaines d'entreprises à soutenir l'initiative.
À noter enfin, la signature des deux premières conventions dans le cadre de l'initiative avec l'entreprise HORLINA intervenant dans la production des gels hydroalcooliques et aussi avec le CNRST qui interviendra dans la production de la chloroquine et du paracétamol.

Ensemble,
contribuons à la lutte contre le COVID-19.

 


Partager sur :