Aller au contenu principal

DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL : LE MINISTRE EN CHARGE DE L'INDUSTRIE SUR LE TERRAIN POUR ENCOURAGER DES PROMOTEURS INDUSTRIELS


Actualités

La tournée du ministre en charge de l'industrie s'est poursuivie ce mardi 16 juin 2020 avec la visite de deux unités industrielles notamment Faso Energy à Kossodo et Propharm à Komsilga.



FASO ENERGY UNE UNITÉ MODERNE DE PRODUCTION DE PANNEAUX SOLAIRES DE QUALITÉ

Faso Energy est la première unité visitée ce matin par la délégation ministérielle. Elle est située dans la zone industrielle de Kossodo et est spécialisée dans la fabrication de panneaux solaires. L'entreprise qui emploie une cinquantaine de personnes produit des panneaux de très grande qualité avec une garantie de 25 ans, a dit son Directeur général, Jérémy Zmuda.
L'entreprise bénéficie d'un accompagnement de l'État à hauteur de 850 millions qui se matérialise par des exonérations en termes de fiscalité de porte et de fiscalité intérieure.
Après Faso Energy, la délégation a visité les installations de Propham, une unité de production de médicaments sise à Komsilga.

PROPHARM DES MÉDICAMENTS MADE IN BURKINA D'ICI AOÛT PROCHAIN

C'est une infrastructure imposante et des installations modernes qui accueillent les visiteurs de Propharm. De ce joyau en finition sortiront bientôt des médicaments en comprimés et en gélules made in Burkina.
Propharm c'est à terme un investissement de plus de 7 milliards et environ 120 emplois directs à créer. Pour cette première phase, les promoteurs ont investi plus de 4 milliards de FCFA et plus de 60 emplois directs.
Le gouvernement accompagne ce fleuron de l'industrie pharmaceutique avec des exonérations fiscales de porte et intérieur sur 5 ans estimées à environ 7 milliards de FCFA, conformément au code des investissements.

Le Directeur général de Propharm, Dr Armel Coeffé a expliqué au MCIA, le processus de fabrication des gélules et des comprimés qui sortiront de l'usine en fin août.

Le ministre Harouna Kaboré a félicité les promoteurs de ces unités industrielles qu'il a visité ce jour. Pour lui ce sont des initiatives qui vont permettre un développement économique inclusif du Burkina à travers la création d'emplois et de richesses et l'industrialisation de notre pays conformément à la Stratégie nationale d'industrialisation.
Si ce rythme est maintenu, assurément le Burkina sera un pays industrialisé à l'horizon 2023.

 


Partager sur :