Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

2EME ÉDITION DU SALON INTERNATIONAL DU KARITÉ DE OUAGADOUGOU : 72 HEURES D'ÉCHANGES AUTOUR DES PRÉOCCUPATIONS DE LA FILIÈRE


Actualités

La cérémonie officielle d'ouverture de la 2e édition du Salon international du karité de Ouagadougou (SIKO) et de la Conférence nationale du karité (CNK) a eu lieu ce jeudi 07 octobre 2021 à Ouagadougou, sous la présidence de Son Excellence, le Président du Faso représenté par le Ministre de l'Environnement, de l'économie verte et du changement climatique, Siméon Sawadogo accompagné du Ministre de l'Agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo.



Organisé par le Ministère de l'Industrie, du Commerce et de l’Artisanat à travers le Cadre intégré renforcé (CIR) en collaboration avec l'interprofession Table filière karité (TFK) et l'Alliance globale du karité (AGK), cette 2ème édition du SIKO est placée sous le thème : « Faire de la transformation des produits du karité, un des principaux lévriers de création d'emplois et de lutte contre la pauvreté des femmes et des jeunes en contexte de Covid-19 ».

Le SIKO est un moyen d'informer, de communiquer sur les potentialités dont dispose le Burkina Faso afin d'accroître les opportunités d'affaires et les parts de marché des entreprises burkinabè de la filière karité aussi bien au niveau national qu'international.

Le président de l'Interprofession Table filière karité, Stéphane Bougouma, invite à une réflexion profonde sur les modes et habitudes de consommation. La consommation des produits du karité par les Burkinabè, contribuera, selon lui, à accroître la demande au niveau national, à tirer l'offre des produits du karité auprès des unités de transformation, à accroître la valeur ajoutée qui se traduira par plus de création d'emplois, de lutte contre la pauvreté.

Pour le représentant du Président du Faso, le Ministre en charge de l'environnement, Siméon Sawadogo, l'organisation du SIKO  couplée à la CNIL, est une tribune qui offre l'opportunité de réfléchir avec les acteurs de la filière karité, les départements ministériels et les partenaires techniques et financiers qui interviennent dans la filière, pour la recherche des solutions idoines, pouvant permettre à la filière karité de jouer pleinement sa vocation de filière porteuse, de lutte contre la pauvreté, créatrices d'emplois décents pour les femmes et les jeunes.

Il a invité les autres départements ministériels et les partenaires techniques et financiers à institutionnaliser le SIKO et à faire de Ouagadougou, la capitale des manifestations internationales en matière de créativité et d'innovation sur les produits du karité.

Au programme de cette 2ème édition du SIKO et de la CNK, il est prévu : des discussions en panels, des expositions des produits du karité, des rencontres B to B et des formations.

En marge de la cérémonie, les officiels ont visité des stands d’exposition qui présentent le savoir-faire des acteurs de la filière karité.

Le Salon international du karité de Ouagadougou (SIKO) s'achève ce samedi 09 octobre 2021 à Ouagadougou.


Partager sur :